Nouveau sur Futur en Folie De nouvelles lettres datées de 2011: les GR.  
Derniers commentaires accessibles à partir de la colonne de droite du blog ou par le flux de commentaires.
Pour visualiser plus de 200 commentaires, n'oubliez pas de cliquer sur "Charger la suite". C'est tout en bas.
ATTENTION : Si vous commentez en anonyme, précisez au début du commentaire votre pseudo !

mardi 15 août 2017

Sondage adressé à ceux qui auraient croisé un ummite

Et voici les résultats du sondage d’août 2017. Il ne s’adressait qu’à une infime partie de mes lecteurs, plus précisément aux 17 qui ont cru avoir déjà croisé un ummite (voir le précédent sondage).

Image réalisée à partir de clip-arts du site : https://openclipart.org/

Désireuse d’avoir plus de détails sur leur expérience et surtout d’amener les suiveurs à communiquer au lieu de garder leurs petits secrets, j’ai mis en place ce nouveau questionnaire auquel 8 seulement sur les 17 ont répondu. Il faut dire qu’en période estivale, certains ne pouvaient pas forcément suivre mon blog. Et les smartphones ne sont pas smart enough pour afficher les gadgets de Blogger.

Si vous espériez pouvoir identifier un ummite à son apparence, vous allez en être pour vos frais.
Si la majorité les voit blonds (à force de trop regarder les illustrations sur le net sans doute, et je reconnais que j’ai aussi contribué à fixer cette représentation), on a au moins une personne qui a croisé un brun. Je dis « un », c’est peut-être « une »…
Ils sont en général plutôt grands, mais pas toujours.

Force est de constater que les ummites rencontrés ressemblent comme deux gouttes d’eau à des touristes d’Europe du Nord. De là à penser que les témoins ont tellement envie de voir un extraterrestre qu’ils prêtent une attention exagérée à tout grand blond croisé, il n’y a qu’un pas, que vous franchirez ou pas.

Alors, me direz-vous, si leur physique est banal, comment ont-ils été identifiés ?
Là encore, malheureusement, les réponses au sondage ne valident rien qui ne soit vraiment typiquement alien : les témoins ont ressenti un trouble, se sont sentis observés ou ont remarqué un comportement inhabituel (ce qui ne veut rien dire en soi, mais comment faire une liste exhaustive dans un sondage ?).
On aurait aimé voir cochée l’option : vêtement ou équipement inhabituel, mais non… On me rétorquera, avec raison, que ce serait bien imprudent pour un ummite de s’afficher ainsi.

Tout de même, deux témoins mentionnent un contact télépathique et n’ont coché que cette case.
Donc, ils auraient entendu une voix dans leur tête sans voir qui s’adressait à eux ou alors ne souhaiteraient pas décrire leur interlocuteur.
Je connais deux personnes qui témoignent publiquement avoir reçu des messages télépathiques « ummites »: Marc (voir ici son témoignage) et Sandrine Buzin. Cela ne veut pas dire que ce sont elles qui ont répondu, je n’en sais rien. Il est à noter que, contrairement à Sandrine, Marc aurait vu des ummites (entre autres).

De mon côté, je reste sur l’idée que les auteurs des lettres D ont déclaré ne pas pouvoir converser télépathiquement avec nous. Donc, il me semble plus raisonnable d’examiner d’abord d’autres hypothèses qu’un contact ummite pour ces cas : mensonge, schizophrénie, mythomanie, phénomène de channeling, connexion avec notre inconscient collectif (les fidèles des tweets vous diront : OUXI),  farce d’un ami, contact avec d’autres ET, etc.

Résultats du sondage (8 votants) :



Vous avez répondu à mon précédent sondage que vous aviez peut-être vu un (ou une) ummite.
- Il ne ressemblait pas à un terrien. -> 0
- Il avait une particularité physique rarissime ou inexistante sur Terre. ->  0
- Il était plutôt blond. -> 3
- Il était plutôt brun. -> 1
- Il avait une peau anormalement claire. -> 1
- Il avait la peau claire. -> 3
- Il avait la peau hâlée. -> 0
- Il avait la peau foncée. -> 0
- Il avait les yeux clairs. -> 2
- Il avait des yeux d’une couleur inhabituelle. -> 0
- Il avait les yeux foncés. -> 0
- Il était plus grand que la moyenne (homme >1,9 m, femme >1,75). -> 2
- Il était plus petit que la moyenne (homme < 1,7 m, femme < 1,55). -> 1
- Vous l’avez identifié car il semblait observer discrètement. -> 1
- Vous l’avez identifié grâce à ses vêtements ou son équipement. -> 0
- Vous l’avez identifié car il a eu un comportement tout à fait inhabituel. -> 5
- Vous l’avez identifié car il vous a parlé télépathiquement. -> 2
- Vous l’avez identifié car vous avez ressenti une sorte de malaise intérieur. -> 2
- Il s’est présenté à vous en tant qu’ummite. -> 0

Billet suivant

vendredi 21 juillet 2017

La galerie des Ummites enfin découverte ?

Si vous suivez le dossier Ummo, vous savez probablement que, depuis des années, beaucoup s'acharnent à trouver l'entrée d'une galerie que les ummites auraient aménagée en France près de La Javie et dans laquelle ils auraient laissé du matériel...

On comprend très bien que la présence supposée d'équipements extraterrestres enfouis dans notre sol puisse entraîner quelques convoitises.

Parmi ceux qui se sont penchés sur la question, on trouvera :

- Jean-Pierre Petit qui raconte ses recherches dans son ouvrage : "Enquête sur des extraterrestres qui sont déjà parmi nous: Le Mystère des Ummites"
- René Voarino qui pense avoir trouvé la fameuse entrée en 1990. Mais on se demande s'il n'aurait pas confondu un ancien refuge de maquisards avec une galerie ET.
- l'Oncle Dom qui n'a pas manqué d'étudier la question.

Mais jusqu'à maintenant, tous avaient fait chou blanc, il faut bien le dire.

Quels étaient donc les indices ?

D57-3
"Bientôt furent remarquées la présence de deux structures artificielles (habitations humbles) situées à 1,3 km et 1,9 km respectivement.
L'origine des lumières aperçues le matin fut parfaitement éclaircie. Elles correspondaient aux cités ou petites localités de DIGNE et LA JAVIE. La forme anarchique des étranges constructions attira notre attention. Dans DIGNE apparaissait dominante, une étrange tour que nous sûmes bientôt correspondre à une ancienne Cathédrale Catholique Romane du XIII siècle. [...]
On trouva, à 200 mètres, d'étonnants piliers prismatiques, avec d'autres matériaux artificiels. Tout était en ruines. On se trouvait devant la première œuvre enregistrée et provenant d'êtres humains terrestres. Plus tard nous avons su qu'il s'agissait d'un ancien petit hangar pour le stockage d'aliments, mais la découverte remplit nos frères d'émotion.
L'analyse montra la présence d'une substance agglutinante de mélange complexe dans laquelle intervenait du sulfate calcaire, des alumines et des petites quantités d'oxydes minéraux (plus tard nous avons su qu'il s'agissait d'un ciment sur-sulfaté) et de fragments de roche et sable en proportion et dosage presque constant (plus tard nous avons su qu'il s'agissait d'agrégats pour le béton).
"

D57-4
"L'entrée de la galerie se trouve sur l'un des contreforts montagneux de la région, pas très loin du pic du "Cheval Blanc". De là on domine toute la vallée dans laquelle coule la rivière Bléone. Avec un bon instrument optique on voit parfaitement les édifices de Digne, sa vieille cathédrale et même fragmentairement l'on peut observer le Bès et quelques tronçons du chemin de fer. On peut également observer parfaitement le hameau de La Javie et quelques constructions humbles des environs."


Tout le monde séchait donc lamentablement, d'autant que, dans les lettres, apparaissait une confusion entre les deux cathédrales de Digne : la plus ancienne, romane, construite entre la fin du XIIe siècle et le début du XIVe siècle ne dispose pas de clocher (Notre-Dame du Bourg), tandis que la plus récente, d'architecture gothique et néogothique, se glorifie effectivement d'un étrange clocher ajouré (Saint-Jérôme).

Fin des recherches ?

Mais voilà, les outils modernes (Google Earth) venant à l'appui des cartes IGN ont, semble-t-il, permis à l'Oncle Dom de résoudre le mystère.
La galerie se situerait sur le Massif du Martignon à 1409 m:

Galerie ummite selon l'Oncle Dom - Localisation sur Google Maps


Et comme l'Oncle Dom est un fin pourfendeur de faux ummites et qu'il est persuadé que José Luis Jordán Peña est bien le rédacteur des premiers documents, il s'est permis d'envoyer un courrier posthume au faussaire du siècle.

Des questions demeurent :

Si Peña est bien derrière les lettres D, il fait preuve d'une certaine suite dans les idées pour noter sur le terrain lors d'une randonnée en France (est-il d'ailleurs jamais venu à Digne ?) les détails qu'il exploiterait par la suite. Soyons clairs, entre les fausses soucoupes, les promenades en montagne à l'étranger, les lettres expédiées de l'autre bout du monde, les appareils électroniques pour trafiquer la voix, sans compter la richesse des documents D, Peña mériterait une médaille d'or du "Fake".
Et comment, en ce cas, a-t-il pu confondre les deux cathédrales pourtant bien dissemblables et qu'il a forcément vues à Digne ?

Si l'on suppose que l'Oncle Dom a raison à propos de l'emplacement de la galerie, il faudrait vérifier si des militaires du 11ème Bataillon de Chasseurs Alpins de Barcelonnette sont passés par là, car le compte "ummite" sur Twitter @oomo_toa déclarait le 2 décembre 2015 à propos des installations de La Javie (OT 31):

"Fortuitement découvertes début 1972 par des chasseurs du 11e B.C.A. de Barcelonnette. GAL IDIER, GAL CRAPLET, LCL OUVRARD, ..."

Des noms sont cités, trouvables sur le net. On aimerait avoir une confirmation ou une infirmation de ces chasseurs ou de leurs proches...

Mise à jour du 26 juillet 2017 suite à un commentaire suggérant d'autres coordonnées :

Un anonyme a réagi aujourd'hui en indiquant sans plus de précisions les coordonnées suivantes :
44.246767 et 6.404027.
Le souci est que St-Jérôme n'est pas visible de ce point si on trace le profil altimétrique (grâce à geoportail.fr et aux coordonnées de la cathédrale fournies par Wikipedia) :


Billet suivant